L’atelier comme un boudoir

Ma mère était modiste ; ses carnets étaient remplis de dessins de chapeaux.
Petite, Je naviguais entre les tissus, les boutons, les perlages et les rires des « demoiselles » dans l’atelier de ma marraine.
Très naturellement, l’esprit boudoir s’est imposé.
Geste artisanal, liberté et précision, pureté des formes, noblesse de la matière, tombé des tissus.
Une panoplie de mouvements, d’ambiances, de partages dans un atelier aux allures de salon d’antan où se déroulent des scènes de bien être et de savoir faire.